5 logiciels de gestion hôtelière à découvrir

Le logiciel de gestion hôtelière fait aujourd’hui partie intégrante de la réussite d’un hôtel. En effet, plus aucun domaine ne peut se passer de la technologie de nos jours et l’hôtellerie ne déroge pas à la règle. Mais quels sont les principaux atouts de ce type de logiciel ? Une gestion plus rapide, plus fluide, mais surtout plus efficace et moins coûteuse. Acquérir un logiciel de gestion hôtelière vous facilitera les modalités de réservations des chambres, la sécurité de l’établissement, l’entretien ménager, les factures et taxes, etc. Avec de tels avantages, ce n’est pas étonnant que de plus en plus de gérants optent pour cette option, comme ceux des hôtels Campanile (n’hésitez pas à visiter leur site si vous cherchez un hôtel près de Dijon: www.campanile.com). Si vous aussi, vous souhaitez donner un coup de neuf à votre hôtel, voici cinq logiciels de gestion hôtelière pour vous aider dans votre projet.
 
Family Hotel
Disponible en plusieurs langues (français, espagnol, anglais, italien), ce logiciel de gestion hôtelière est surtout destiné aux PME et aux hébergeurs indépendants. Vous pourrez, entre autres, stocker vos données sur le Cloud Microsoft Azure et les modifier à partir de n’importe quel ordinateur connecté au réseau local ou internet. La publication automatique de vos disponibilités sur un Channel Manager (Booking, Expedia, TripAdvisor…) et la réception des réservations via ces sites est aussi un grand plus pour ce logiciel.
 
EducHotel
Très intéressant si vous gérez un hôtel ou des chambres d’hôtes, EducHotel privilégie l’efficacité et l’ergonomie. L’interface est donc simplifiée, mais très complète. Les options sont communes à la plupart des logiciels de gestion hôtelière, avec la visualisation des réservations en temps réel ou encore des rapports complets. Son grand avantage est sa compatibilité avec votre écran tactile.
 
Le Gérant Pro
Dédié aux hôtels imposants (avec plus de 60 chambres), ce logiciel vous permet de gérer la disponibilité de vos chambres, les réservations ou la facturation. Cette dernière a été retravaillée par rapport à l’ancienne version et la visualisation des rapports, des taxes, des départs et arrivées s’en retrouve facilitée.
 
Vega
Proposant une multitude de fonctionnalités, il s’agit d’un logiciel très polyvalent (que vous ayez une auberge ou un hôtel avec une centaine de chambres, il vous conviendra). Vous pourrez planifier les réservations des chambres et leur classification, les arrivées et départs, les listes d’attente, etc.
 
HOP Hôtel Planning
Destiné aux débutants (que ce soit en hôtellerie ou en informatique), HOP Hôtel Planning propose une interface web connectée à divers Channel Managers, des statistiques de votre commerce, une synchronisation à votre appareil mobile… Mais avant tout, le logiciel permet de dialoguer avec une équipe de professionnels de l’hôtellerie : la gestion hôtelière n’aura plus aucun secret pour vous.

 

 

Photo par: hollytravels100

5 conseils pour bien choisir l’agence qui créera votre site web

De nombreux acteurs sont à l’origine du dynamisme du web, y compris les agences de création de site internet. Elles sont toutes dévouées à la même tâche, mais n’ont pas les mêmes qualités. Voici 5 conseils pour bien choisir l’agence qui va créer son site web.

web apps

Définir ses besoins
Quels sont la nature et l’objectif du site web à créer ? Voilà la première question à se poser pour définir ses besoins. La nature permet de savoir si c’est un site professionnel ou un site simple pour être présent sur internet. Quant à l’objectif, il renseigne sur le type de site à savoir site e-commerce, site d’actualité ou autre. Il faut également définir le design : site très professionnel ou très sérieux, site classique, site fun, etc.

Élaborer son budget
La seconde étape, c’est de définir son budget pour ce projet de création de site. Quand on dispose d’un budget, on arrive à analyser les divers devis proposés par les agences afin de choisir celle qui convient à sa capacité financière.

Choisir une agence experte
Il ne faut surtout pas s’adresser à une agence spécialisée dans la création de sites d’information lorsqu’on veut avoir un site e-commerce. Choisir une agence spécialisée dans le type de site qu’on désire avoir donne une assurance quant au résultat final. On peut se renseigner en allant sur les sites des agences pour voir leurs compétences et leurs solutions pour la création de site web. Cela permet aussi d’avoir une idée du professionnalisme de l’agence à travers la structure et le design de son propre site.

Tenir compte de la durée
À moins qu’on veille avoir un site simple de quelques pages, il faut éviter de choisir une agence qui propose de créer le site dans un délai qui semble trop court. Pour plus de précautions, il faut contacter d’autres clients de l’agence pour voir leur satisfaction sur le webdesign, l’ergonomie et le respect des accords par rapport à la durée.

Vérifier les packages proposés
Le package est une solution rapide de création de site que proposent certaines agences. Ces packages sont des modèles de sites déjà existants que les systèmes de gestion de contenu (CMS) permettent de reproduire. Néanmoins, il faut connaitre de quoi est composé le package avant de le choisir parce qu’avec ces offres, on a de fortes chances d’avoir un site qui ressemble trop à un autre déjà existant.

Photo par Scott Beale

Qu’est-ce qu’un programme informatique et à quoi sert-il ?

Qu’est-ce qu’un programme informatique ?

Un programme informatique est un séquentiel d’instructions numériques. Cette suite d’instructions est enregistrée sous la forme d’un algorithme, formalisé dans un processus de programmation selon un langage de programmation bien déterminé. Les instructions contenues dans cet algorithme sont conçues selon un langage de programmation tel qu’elles peuvent être lues à travers un appareil informatique.

Tout programme informatique comprend nécessairement un programme source et un programme objet ou programme binaire. Le programme source est le sous-programme qui permet à un programmeur donné de retranscrire selon un langage de programmation prédéfini les instructions qu’il souhaite faire exécuter par le programme informatique. Le programme objet ou programme binaire, quant à lui, est le sous-programme qui constitue la version finale du programme. Il s’agit en fait de la version algorithmique des instructions données par le programmeur. Cette version numérique des instructions se matérialisera par une suite de programmations binaires, réceptionnées et converties par le microprocesseur de l’ordinateur en instructions concrètes, telles que le fait de cliquer sur une icône pour ouvrir une fichier ou un document.

Un programme informatique est donc l’outil qui permet à un programmeur de retranscrire à l’écran ce qu’il conceptualise dans sa tête. Le programme fonctionne comme une plateforme interactive entre celui qui utilise la machine et la machine en question. Lorsque l’utilisateur définit une action donnée en appuyant sur des touches du clavier ou sur la souris d’un ordinateur, le programme informatique exécute les actions demandées selon la programmation qui en a été faite par le programmeur.

La complexité d’un programme informatique tient notamment en ce qu’il doit exécuter quasi-instantanément des instructions provenant de l’utilisateur et conçues à la base par le programmeur informaticien. Le langage de la programmation informatique fréquemment utilisé est le C++. Il s’agit d’une programmation mathématique utilisant principalement l’anglais pour la ponctuation et le vocabulaire.

A quoi sert-il ?

Un programme informatique sert à exécuter des tâches bien spécifiques. Il peut s’agir par exemple d’un programme de traitement de texte, tel que Word, ou de systèmes d’exploitation de téléphonie mobile tels que Android.

Le programme informatique est l’outil numérique qui permet à un utilisateur de faire exécuter des instructions précises à des appareils informatiques et électroniques tels qu’ordinateurs, téléphones, appareils photo numériques, imprimantes, ou encore les guichets automatiques de banque.

Il permet de faire l’interface entre le monde numérique et les nécessités pratiques des utilisateurs, en vue de réaliser des actions concrètes et complexes à travers un outil qui est la machine (ordinateur, appareil photo numérique, etc.).
En somme, tout programme informatique participe activement à la numérisation des actions et tâches que nous devons réaliser au quotidien.

Photo par RedLipstick

Comprendre le métier de développeur web en 6 points

Le métier de développeur web est complexe et requiert des compétences particulières.
Le développeur, ou informaticien, doit connaître parfaitement les langages de développement web et maîtriser les outils tels que le CMS (Content Management System) ou le Framework.

Concrètement, le développeur réalise toutes les fonctionnalités d’un site. Il préconise et met en place des solutions techniques pour élaborer des sites en adéquation avec la demande des utilisateurs.

En six points, voici les tâches dédiées au développeur.

1. L’analyse technique

La première étape du développeur est la réflexion. En fonction des demandes des utilisateurs, il analyse quelles données doivent être stockées pour créer une structure de base de données.

Pour cela, il liste les fonctionnalités demandées dans un cahier des charges et mentionne les solutions actuelles. Il vérifie ensuite une à une les fonctionnalités pour attester ou non de la présence d’une solution envisageable. Ainsi, il juge de la façon dont il va pouvoir développer le site. Soit il peut utiliser une solution actuelle, soit il doit produire le site en intégralité.

2. La conception

Le développeur s’attèle à présent à ordonner la base de données pour exécuter l’architecture technique du site. Selon la conclusion de l’analyse technique, il a deux possibilités :

– créer l’ensemble des tables qui contiendront la base de données, et donc réaliser entièrement l’architecture du site

– prendre directement en mains l’architecture du site, et ajouter éventuellement des tables si une solution existante est possible.

3. La programmation

Il s’agit de développer les codes créant les pages à afficher permettant l’ajout, la modification et la suppression des données selon les besoins. Cette étape rend le site dynamique.

Dans le cas d’un développement complet, le développeur réalisera les évolutions. Dans le cas contraire, il s’adaptera à la solution retenue.

4. Tests et validation

Chaque fonctionnalité est vérifiée de manière unitaire puis personnalisée (police, mise en gras, couleurs, images, etc…).

Le développeur réalise ensuite des tests d’intégration pour vérifier que les fonctionnalités développées interagissent bien entre elles.
Un plan de test est mis à l’écrit pour valider les fonctionnalités attendues.

5. Le support technique

Le développeur rédige des documentations techniques et fonctionnelles, et en complément il veille à corriger les problèmes rencontrés et dépanne les utilisateurs en cas de besoin.

6. Veille technologique

Il s’agit pour le développeur de se tenir à jour concernant les nouvelles technologies et normes en vigueur. En outre, il consulte régulièrement des sites spécialisés pour rester informé des évolutions.

Photo par Per Axbom